Tandis que Jonathan se retrouve face au dilemme de la nomination à vie, l’ombre des jumeaux – provisoirement relégués sous la Maison – plane encore sur cette dernière.   Voir toutes les photos de Secret Story 5.

Morgane essaye de convaincre Jonathan qu’être nominée à vie, ou pas, ça lui fait une belle jambe. ©Tf1

Jonathan, en désignant Zarko et Zelko comme les traîtres de la Maison, a hérité du redoutable pouvoir de la nomination « à vie ».  Enfin, nomination pour les dix jours à venir serait probablement un terme plus exact.  Bref, le garçon a l’air ravi.  « Choisir, c’est l’angoisse ».  Rudy, le tombeur de ces dames, Aurélie, avec laquelle il a le moins d’affinités, ou, pourquoi pas, lui-même ?  Aurélie, qui sent le vent venir, monte au créneau avec toute la subtilité qu’on lui connaît.  Tellement convaincante que Jonathan, qui avait déjà écarté la possibilité de la choisir, envisage très sérieusement de revenir sur cette décision.  Quant à Morgane, à toutes fins utiles, elle se jette au coup du Franc-Maçon et lui fait un gros smack très opportun.  Zarko et Zelko, sortez de ce corps !  Sinon, Daniel poursuit sa mission, qui est de faire croire à Ayem qu’il est tombé sous le charme de Morgane.  Et ça marche !  Ni une ni deux, Ayem – qui, rappelons-le, nous bassine à longueur de quotidienne sur son absence de sentiments à l’égard du Suisse et sur sa volonté de voir la stratégie triompher – déclare que « Ce n’est pas qu’il m’appartienne, c’est que je ne veux pas qu’on marche sur mes plates-bandes. »  Avant d’ajouter, « Il est hors de question que mon petit ami soit trop tactile ou trop avenant avec d’autres candidates.  C’est une question de respect. » Puisqu’elle le dit.  Pendant ce temps-là, Morgan – qui est devenu, bien malgré lui, le complice des Jumeaux – se fait bourrer le mou par les Machiavels au petit pied.  Les stratégies des deux fourbes transférées au cerveau de Morgan, c’est comme essayer de faire passer du 220 V dans un fer à friser qui marche encore au 110.  Morgan disjoncte et les jumeaux rongent leurs freins.  La quotidienne se poursuit par l’anniversaire de Geof, tout content d’être le roi de la fête.  C’est vrai que ça le change de son rôle habituel, qui est celui de roi des cocus.  Invité à partager la Love Room avec la fille de son choix, il opte pour Marie, histoire de discuter stratégie.  Les deux miment une dispute censée lui permettre, par la suite, de se rapprocher d’Aurélie.  Encore faut-il qu’elle le veuille.  Ils font beaucoup d’efforts pour arriver « à faire tenir une histoire debout ».  Ouais, on dirait plutôt une histoire à dormir debout.  Même Rudy n’est pas dupe.  C’est dire.  Aux dernières secondes de la quotidienne, la Voix annonce aux habitants le retour des jumeaux dans la Maison et, par la même, le choix de Jonathan de nominer Zarko « à vie ».  Retour à l’envoyeur ?  Ou plutôt, la réponse du berger aux deux grands méchants loups.