Dans la Maison des Secrets, c’est la semaine du grand n’importe quoi.  Comme la semaine précédente et celle d’avant ?  Voir toutes les photos de Secret Story 5.

Ayem, désormais, Juliette ne peut plus la voir en peinture. ©Tf1

A l’intérieur de la Maison, les habitants continuent à jouer la comédie pour le seul bénéfice de Geoffrey et de Juliette.  Le but de l’affaire étant de faire croire à ces deux-là que Simon et Ayem filent désormais le parfait amour.  Et ça marche, Juliette et Geoffrey tombent dans le panneau à pieds joints.  A croire qu’Aurélie a fait école, plus c’est gros, plus ça marche.  De son côté, Marie tente de se rapprocher de Jonathan, histoire de le distraire de ses doutes concernant les faux couples.  Une initiative qui ne lui vaut pas que des sympathies.  Décidément, la blonde a le don pour s’attirer les foudres de ses petits camarades.  On dirait un Calimero avec de longues jambes.  Jonathan, qui a buzzé Geoffrey et Marie comme étant « Ken et Barbie officiels », perd 5.000 euros de sa cagnotte.  Toujours aussi sûr de lui, le garçon avoue qu’il « tombe des nues ».  Quant au quatuor, il profite pleinement de ce moment de répit.   D’autant qu’il n’est pas le seul à être dans le collimateur des habitants.  Zarko et Zelko sont aussi sur la sellette. Ayem les a buzzés comme étant tous deux « les espions de la Voix » et remporte la moitié de la cagnotte de Zelko.  Sinon, les habitants montent un deuxième bateau au bénéfice des deux exilés.  Jon serait gay.  C’est ce qu’on appelle une folle rumeur.  En retour, ils ont droit à une danse très sensuelle entre Juliette et Geoffrey, qui ignorent toujours qu’ils sont épiés.  Si Marie affiche une confiance inébranlable – et qui doit beaucoup à la méthode Coué – en son Geoffrey, Simon craque complètement et force le trait de sa prétendue relation avec Ayem.  Au confess’, Juliette déclare qu’il a manqué « à ses principes et à ses promesses ».  « Ce qui est fait est fait et ne sera plus jamais à faire. »  Oh Juliette, pourquoi es-tu Juliette ?