A l’issue du prime, chacun se demande qui écopera du pouvoir d’éliminer l’un de ses petits camarades.  Oui, qui va pouvoir vraiment se faire plaisir ?  Voir toutes les photos de Secret Story 5.

Les deux veuves noires de la Maison reprennent leur souffle, avant de se choisir une nouvelle proie. ©Tf1

A quelques heures du prime, Geof cherche un peu de réconfort dans les bras de sa copine Sabrina.  On sent bien que pour lui, comme pour tous ses petits camarades, les dés sont jetés.  Personne ne croit en son retour dans la Maison des Secrets.  De son côté, Aurélie tente des manœuvres aussi subtiles qu’elle pour tenter de se rapprocher du Club des 5 et laisser Marie et Geoffrey à leur bonheur conjugal retrouvé.  On est ravi de l’entendre déclarer qu’elle a très envie d’essayer d’« assurer ses derrières ».  Et c’est vrai que la partie postérieure de son anatomie a pris de telles proportions qu’on serait tenté de croire qu’elles sont plusieurs.  Sinon, le coup d’envoi du prime est donné.  La Voix annonce que six clés vont être distribuées aux habitants.  Ces clés correspondent chacune à un coffre.  A l’intérieur des coffres, des enveloppes.  L’une d’entre elles recèle le pouvoir de l’élimination, qui permettra de faire sortir l’un des candidats en direct, vendredi prochain.  Mais déjà vient l’heure de se dire adieu.  Geof quitte la Maison des Secrets.  Sabrina est anéantie de chagrin mais alors, brièvement.  On s’habitue à tout.  D’autant qu’il y a bien plus important que le départ du Belge.  Qui héritera du pouvoir de l’élimination et, surtout, qui va éliminer qui ?  Les stratégies vont bon train et, au final, les candidats ne sont d’accord que sur un seul nom.  Il faut sortir Zelko, décidément trop populaire.  On laissera le mot de la fin à Morgane, toujours aussi pertinente: « Avoir un pouvoir comme ça, c’est un choix qui peut être déterminant. »  Déterminant ou, simplement, minant ?