Poussée à bout par les attaques incessantes de Juliette, Marie a fini par accepter de la rencontrer dans le sas vendredi prochain.  Une rencontre poids plume ?  Voir toutes les photos de Secret Story 5.

Aurélie et Zelko, amoureux pour rire ? ©Tf1

Dans la Maison des Secrets, Aurélie et Zelko poursuivent leur mission séduction et, le moins qu’on puisse dire, c’est que le Serbe met du cœur à l’ouvrage.  Quant aux habitants, ils sont perplexes ou plutôt, chacun réagit à sa façon face à cette romance improbable.  Marie a peur.  En même temps, c’est Marie.  Morgane est énervée et Geoffrey troublé par ces « cœurs qui vacillent ».  Quant à Juliette Capulet, elle espère que ce rapprochement ne signera pas la fin de la guerre des clans.  Si elle savait.  Sinon, la préoccupation n°1 des habitants, ce sont bien sûr les nominations.  Si le clan d’Aurélie accepte d’épargner Morgane et, donc, de nominer Juliette, en retour, celui de Zelko se résoudra à sauver la Belge et, donc, à nominer Marie.  Encore faut-il que cette dernière se résigne à se retrouver dans le sas face à Juliette.  Quant à la brune décoiffée, qui sent bien que sa présence dans la Maison est sérieusement compromise, elle décide de transformer les piques, qu’elle lance habituellement à sa blonde ennemie, en véritables scuds.  Aïe, ça fait mal !  C’est là que, oh surprise, Geoffrey prend la défense de sa mie.  On sent bien que les remontrances parentales ont fait leur effet. Quant à Zelko, excédé, il promet de quitter le jeu si Marie sort victorieuse face à Juliette.  Ouais, on demande à voir.  Trêve de supputations hasardeuses, le papa d’Aurélie débarque dans la Maison.  A charge de Zelko de poursuivre sa mission et de se positionner comme le gendre idéal.  Ce qu’il fait avec une conviction inentamée.  A l’issue d’un bras de fer, il pousse son avantage et demande la main d’Aurélie.  C’est ce qui s’appelle prendre sa mission très au sérieux.  Mais las de ces amours de  carton-pâte, les deux clans passent au confess’ pour désigner la nominée de leur choix.  C’est Marie et Juliette qui s’y collent.  On va enfin savoir ce que la ménagère de moins de cinquante ans – et les autres – pensent de Marie et de ses pleurnicheries.  Larmes fatales ou sanglots longs qui la conduiront jusqu’en demi-finale ?