Même si Marie remet enfin en question ses sentiments pour Geoffrey, le grand événement de la journée, c’est Juliette qui s’est brossé les cheveux.  Voir toutes les photos de Secret Story 5.

Une image qu'on n'est pas près de revoir à l'intérieur de la Maison des Secrets. ©Tf1

A l’intérieur de la Maison des Secrets, Geoffrey et Marie sont encore en pleine crise post-galoche.  Marie va-t-elle suivre les conseils de sa grande copine Aurélie et larguer Ken aux Mains Froides ?  Ce qu’elle ne sait pas, c’est que son chéri se morfond à l’idée de perdre sa blonde vendredi.  Mais, évidemment, il ne lui dit pas.  Sinon, la quotidienne démarre sur un événement totalement inattendu et carrément bouleversifiant.  Juliette s’est lavé les cheveux !  On finissait par croire que son vrai secret, c’était « Jamais de ma vie, je n’ai touché un peigne ».  Mais trêve de digressions tirées par les cheveux, Marie et Zelko sont désignés « meilleurs enquêteurs de la semaine ».  Ils remportent un passage dans la Salle des Secrets.  Au vu des indices, Marie en déduit que Juliette est une « miraculée ».  Ouais, elle fera mieux la prochaine fois.  Et la prochaine fois, c’est tout de suite ! Elle buzze Zelko comme étant « l’éclaireur » de la Maison.  Il n’y a vraiment qu’une lumière comme Marie pour inventer ça.  Sinon, tandis que Zelko et Aurélie poursuivent leur mission-séduction, les habitants sont informés de cette mission.  A leur charge de pousser les deux menteurs dans leurs retranchements.  Morgane se pique au jeu, fait une crise de jalousie à Zelko et verse quelques larmes faussement amères.  Ignorant que la brune est en service commandé, Zelko est pris de remords et, ni une ni deux, lui avoue que le rapprochement avec Aurélie n’était qu’une mission.  Un aveu qui n’est pas pour plaire à la Belge, qui n’admet pas de voir les 30.000 euros lui passer sous le nez.  Histoire de détendre les esprits, la Voix organise une battle vocale.  Un vrai défi pour Marie qui, depuis le début de l’aventure, multiplie les fausses notes.  Evidemment, elle perd et s’en prend aussitôt à Geoffrey, auquel elle reproche d’avoir « chanté trop fort ».  Bref, le torchon brûle à nouveau entre les deux amoureux.  Heureusement, Brigitte et Brigitte, les parents de Morgane, débarquent dans la Maison.  Contre toute attente, ils donnent aux habitants en général, et à Marie et Geoffrey en particulier, une vraie leçon d’amour et de tolérance.  Si seulement, ces deux-là pouvaient en prendre de la graine.  La quotidienne s’achève une tendre étreinte.  Attention, on a dit étreinte, pas galoche !