Tandis que Morgane verse des larmes amères sur le sacrifice qu’elle a consenti vendredi, et dont Zelko ne lui est pas le moins du monde reconnaissant, Aurélie fait du Serbe son sex toy perso.  Voir toutes les photos de Secret Story 5.

L’amour, c’est regarder ensemble dans la direction de la même cagnotte. ©Tf1

A l’intérieur de la Maison des Secrets, Marie ne touche plus terre.  Etre parvenue à éliminer son ennemie jurée lui a donné des ailes.  Adieu « la petite blonde sensible », bonjour « Xenia la guerrière ».  Du coup, sa mission rupture est un succès.  Les habitants y croient.  Ou presque.  Du côté de Morgane, c’est la grosse déprime.  Non seulement, Zelko ne lui est pas reconnaissant pour un sou de lui avoir cédé sa place dans la chasse au Secret de la Maison mais, en plus, ledit secret n’a pas l’air de passionner le Serbe plus que ça.  Pire encore, confrontée aux mêmes indices que les autres habitants, la brune décrypte fissa le mystère des chiffres du planisphère.  Comme dit la Voix, « C’est ballot ».  Heureusement, les quatre neurones de Marie parviennent à se connecter entre eux et, contre toute attente, c’est la blonde qui résout officiellement cette première énigme.  Elle hérite de trois clefs qui conduisent à la Salle du Secret de la Maison et dont elle peut disposer selon son bon plaisir.  Evidemment, elle décide d’en faire bénéficier ses complices de la Team 3.  Il est vrai que, pour la convaincre de l’emmener avec elle, Aurélie n’hésite pas à qualifier Barbie de « très, très intelligente ».  On le savait déjà, pour Aurélie, la fin justifie les moyens.  D’ailleurs, à ce propos, le poids lourd de la Maison a cette semaine une mission à mener à bien.  Il lui faut convaincre Zelko qu’elle est folle amoureuse de lui.  Oui, Zelko, avec « ses pieds sales ».  Celui-là même qui « fait pipi dans la douche et qui ne rince pas après ».  Mais ni le caractère peu ragoûtant du garçon ni les sentiments de Morgane ne font rien à l’affaire.  Aurélie entraîne le Serbe dans les souterrains où, comme dirait cette chère Marie, elle n’hésite pas à le « galocher » et à le traiter de sex toy.  Quant à Zelko, moitié séduit, moitié septique, il ne sait pas trop sur quel pied danser.  Mais, déjà, la quotidienne se termine comme elle a commencé, sur les larmes de Morgane.  Encore une pub subliminale pour Kleenex ?  Franchement, ils ne sont pas gênés chez Tf1.