Dans la Maison des Secrets, et malgré les efforts conjugués d’Ayem et de Sabrina, c’est le calme plat.  Heureusement, on peut toujours compter sur Marie et Geoffrey pour nous concocter une crise conjugale.  Voir toutes les photos de Secret Story 5.

N’importe où ailleurs, on appellerait ça une table joliment dressée. Dans la Maison des Secrets, on appelle ça un piège à Aurélie. ©Tf1

Une fois n’est pas coutume, la quotidienne démarre par Ayem qui rend hommage aux qualités des uns et des autres.  Enfin, disons plutôt qu’elle cite en vrac tous les défauts de Marie, Geoffrey et Aurélie, et célèbre les extraordinaires qualités de Zelko.  Ce dernier, décidément très inspiré, y voit l’hommage d’un « Michael Jordan à un Michael Jordan ».  Et oui, c’est comme ça, on ne fait d’hommage sans casser des œufs.  En quittant, à regrets, la Maison des Secrets, la bimbo laisse une Marie en proie au doute.  Est-ce que son Geoffrey d’amour l’aime encore ?  Aurélie enfonce le clou et l’assure que l’amour de son Ken s’est envolé depuis longtemps.  Selon elle, Geoffrey n’attendrait que la fin du jeu pour consommer leur rupture.  Mais c’est au tour de Sabrina de faire son grand retour dans la Maison.  Un retour qui rime avec vengeance.  Elle n’a pas pardonné à Aurélie de l’avoir plus ou moins poussée vers le sas.  Premier scoop, on apprend que la miss et Geof vivent désormais sous un même toit. Sauf que l’intox fait l’effet d’un pétard mouillé.  Aurélie se fiche de leur cohabitation comme de son premier sandwich.  Sinon, Zelko reçoit pour mission de se cacher dans les souterrains.  Il faut croire que la prod’ a vraiment du mal à meubler cette longue semaine d’avant-finale.  Heureusement, prouvant que tout vient à point à qui sait attendre, les choses ne s’arrangent pas entre Marie et Geoffrey.  La blonde espère obtenir de son amoureux un geste de tendresse.  Des mamours qu’il a l’air aussi disposé à lui faire que Madame Michu à éponger à elle toute seule la dette des pays du Tiers Monde.  Bref, Marie pleure.  Ouf, c’était ça ou un énième plan d’Aurélie dévalisant le frigo.  Gare à l’indigestion !