Finale ou pas, le prime de hier soir a été suivi de son After.  L’occasion de découvrir qu’Aurélie et Zelko ne sont pas précisément de bons perdants.  Voir toutes les photos de Secret Story 5.

Difficile d’applaudir au mauvais esprit de Zelko. ©Tf1

Pour le coup d’envoi du dernier After de la saison, on aurait pu s’attendre à ce que les uns et les autres tentent de faire bonne figure.  D’autant que, de toute façon, tout était joué.  Mais c’était sans compter sur la rancune tenace d’Aurélie et Zelko qui, visiblement, ne parvenaient pas à se remettre d’être passés juste à côté des 150.000 euros.  Zelko, surtout, a reproché à Marie d’avoir joué la corde sensible pour l’emporter.  Et le Serbe d’argumenter: « Je n’étais pas venu pour faire Confessions Intimes ».  Avant d’ajouter, en toute modestie, «J’ai plus gagné qu’elle.  J’ai fait 8 sas, moi.  Je n’ai pas eu d’immunité.  Si Marie est là, c’est grâce à Aurélie. » Un point de vue que la Belge semblait partager puisque, bien que Marie lui ait promis de « ne pas l’oublier » si elle l’emportait, elle a brusquement retourné sa veste.  Selon la brune, Barbie n’aurait fait qu’une chose, à l’intérieur de la Maison des Secrets, la « trahir » elle.  Benji a bien essayé de contenir ce flot de hargne – en objectant que, s’ils s’étaient exprimé plus tôt, ils auraient peut-être pu influencer le vote du public – mais rien n’y a fait.  Quant à Marie, elle apparue sereine, triomphante et probablement rêvant déjà à la « sandwicherie rapide » qu’elle compte ouvrir avec Geoffrey.  Avant de conclure que « Pour avancer, il faut tomber. »  Oui, mais pas dans le ravin alors !