Elle l’a Ella, ce que d’autres n’ont pas.  Un grand supplément de confiance en son pote, le perfide Maxime.

Avec Maxime qui se tient dans son dos – pour mieux veiller sur elle ! – Virginie a l’air complètement rassuré. ©Tf1

Vendredi dernier, si Caroline a quitté le jeu, c’est Ella qui s’est confiée au magazine Closer.  L’occasion pour la candidate belge de revenir sur son parcours dans l’aventure et, surtout, sur son alliance avec le roi des stratèges, le redoutable Maxime.  Le garçon ment, triche et abuse de la naïveté des filles de son clan sans le moindre scrupule.  Et pourtant, à leur sortie – qui ne manque pas d’arriver, puisque le but ultime du Belge, c’est de les sacrifier une par une à sa soif de victoire – c’est à peine si elles condamnent les actes de leur ex-meilleur ennemi.  Cette semaine encore, Virginie avouait que « Maxime, on est obligé de l’aimer ».  Obligé, c’est le mot.  Sinon, gare au retour de totem !  Quant à la princesse au petit pois du jeu – on parle de celui qu’elle dans le cerveau –  elle ne fait pas exception à la règle.  Si Ella condamne – mais du bout des lèvres, alors – le tombereau de méchancetés que le garçon n’arrête pas de déverser sur le dos des uns et des autres, elle soutient pourtant ses tricheries.  Même l’histoire du faux collier d’immunité, que Maxime a fabriqué de toutes pièces pour que ses petits camarades arrêtent de chercher le vrai, trouve grâce à ses yeux.  C’est tout juste si elle reconnaît que, peut-être, il a poussé le bouchon un peu loin.  On attend avec impatience les nouveaux exploits de ce Robinson haut en couleurs, ses nouvelles trahisons et ses nouveaux coups de bluff.  Pourquoi pas un faux Denis Brogniart, qui annoncerait que Maxime peut aller tout droit en finale sans passer par l’épreuve des poteaux ?