Son expérience dans les Anges de la Téléréalité 3 ne lui a pas plu et le chantre de la bogossitude ne prive pas pour le faire savoir.

Quant il aura fait fortune, le bogoss rêve de signer des chèques. En attendant, il persiste et signe ! ©Reporters

Invité de Jeremstar, Mickael Vendetta a en a profité pour descendre la troisième saison des Anges de la Téléréalité.  La saison (de trop ?) à laquelle il a participé et qui est actuellement en cours de diffusion.  Jusqu’ici, on n’a pas beaucoup vu le bogoss sur le plateau des Anges et pour cause: « Je n’ai pas envie d’aller sur le plateau des Anges de la télé de NRJ12  et de Matthieu Delormeau.  Il ne le mérite pas. Je trouve ça inadmissible qu’ils se fichent de la tête des candidats avec leurs micros trottoirs. J’irai peut-être chez Morandini, lancer quelques exclusivités. »   Autant pour le falot de service.  Mais il n’est pas le seul à en prendre pour son grade.  La prod’ de l’émission a droit, elle aussi, à quelques éloges: « Nous étions dans un quartier très populaire, loin de Manhattan.  La production des Anges m’a beaucoup déçu, par rapport à Endemol.  Croyez-moi, Endemol, c’est le luxe. »  Quant au principe de l’émission, il faut croire qu’on n’est pas seuls à être méchamment sceptiques: « Je savais très bien que les professionnels, qu’on nous a présentés dans l’émission des Anges, étaient ringards et pas crédibles. On savait très bien que les Anges, c’était du fake. »  Pour conclure, enfin, en évoquant sa gamme de préservatifs perso, qu’il compte lancer très prochainement.  Une gamme qui ne commencera pas par la taille S mais par un bon gros M.  Bogossitude oblige.