La foldingue de Secret Story 5 s’est confiée à TVMag.  Sur son expérience à l’intérieur de la Maison des Secrets, son enfance, son père et de son coup de coeur pour la Voix.

Non, Juliette n’a pas mauvais caractère, c'est juste qu'elle souffre d’une grave paralysie de l’index gauche. ©TF1

D’entrée de jeu, Juliette se déclarait « anticonformiste ».  Anticonformiste, certes, mais aussi foldingue, déchaînée, complètement ingérable et plutôt drôle.  Ce qui est sûr, c’est que l’ébouriffée de service n’a pas fini de susciter la curiosité.  Et sa relation soi-disant platonique avec Simon ne fait rien à l’affaire.  Ça tombe bien, la jeune fille vient de confier ses états d’âme à TVMag.  C’est ainsi que Juliette, qui nie avoir mauvais caractère mais prétend avoir juste du « caractère », confie qu’elle n’avait pas l’intention de participer à Secret Story et même, qu’elle ne connaissait pas du tout l’émission avant de faire son entrée dans la Maison.  Sinon, elle se décrit comme une enfant « plus mature, plus active et plus curieuse » que les autres.  Quant à son père, dont il semblerait qu’il est revenu dans sa vie depuis peu, il lui aurait déclaré qu’il était fier d’elle et de sa performance dans Secret Story.  On se demande bien pourquoi.  On apprend également que ce n’est pas avec Simon que la brune entretenait une relation privilégiée dans le jeu.  Elle aurait craqué pour la Voix, qu’elle décrit comme « un homme remarquable avec une culture impressionnante ».  Oui, ça laisse sans voix.  Enfin, en ce qui concerne Simon, dont elle soupçonne qu’il « se serait fait agressé par Frank Prouvost », elle ne peut pas encore dire si leur histoire évoluera vers une relation amoureuse.  Quant à elle, si elle reconnaît qu’elle n’est encore jamais tombée amoureuse, elle attend de voir ce que la vie lui réserve.  Une bonne brosse à cheveux, peut-être ?