C’est Public qui révèle que Maxime, le sale gosse de Koh-Lanta, est devenue persona non grata dans son propre pays.  Encore une histoire belge ?

Maxime, regardez-le bien. Dans quelques jours, il sera dans l’Eurostar. ©Tf1

Vivement ce soir qu’on découvre ce que Maxime va bien pouvoir nous concocter.  Après le faux collier d’immunité, le faux totem ?  Pas impossible, quoi qu’un poil plus compliqué en classe de bricolage.  Du coup, Maxime le stratège – on va dire ça comme ça – ne se fait pas que des amis.  Et encore, ce n’est rien de le dire.  Première dans l’émission – où la finale est l’occasion pour les uns et les autres de se rabibocher tant bien que mal – plusieurs candidats éliminés ont d’ores et déjà annoncé qu’ils n’adresseraient pas la parole à Maxime.  Voire qu’ils refusaient de se retrouver en sa présence.  Et il n’y a pas que parmi ses petits camarades que le Belge ne fait pas l’unanimité.  Le magazine Public a joué le jeu du micro-trottoir dans les rues de Bruxelles.  Le résultat est édifiant.  Entre autres déclarations haineuses, on retiendra: « Le genre de gamin de m… que je déteste.  Je le vois Grand Place, je lui colle une baffe, avec sa tête à claque. »  Cerise sur le gâteau, le tabloïd révèle que Maxime serait sur point de s’exiler en Grande-Bretagne.  En fait, une formation prévue depuis longtemps mais le timing n’aurait pas pu être meilleur.  On se souviendra que le garçon avait déclaré ne pas être venu sur l’île pour se faire des amis.  Mission accomplie !