Hier soir, le Belge a payé le prix de ses combines.  Ou, plus exactement, il a fait les frais de l’hypocrisie de ses petits camarades.  Il a quitté le jeu et, avec lui, Anthony et ses tresses.

Koh-Lanta, l’aventure avec un grand X ? ©TF1

Il fait beau à Raja Ampat et, pourtant, le temps n’a jamais été autant à l’orage.  De lourds soupçons planent sur Maxime que tous les Rouges, y compris ses alliées filles, soupçonnent d’avoir fabriqué de toutes pièces cette histoire de collier d’immunité.  Mais voici déjà l’épreuve de confort, qui va être remportée par les Jaunes.  Ils ont droit à un coup de téléphone chacun.  Un moment d’émotion ?  Ouais, pas vraiment.  On est mort de rire en entendant cette tarte de Patrica déclarer qu’elle va se mettre « à pleurer comme une quiche ».  L’heure de la réunification a sonné.  Teheiura et Olivier, les deux ambassadeurs, s’affrontent pour savoir qui doit être sacrifié à ces grandes retrouvailles.  Enfin, ils s’affrontent mais pas trop.  Malgré les promesses des uns et des autres, ils ont relativement vite fait de se mettre d’accord sur le nom de Maxime.  On ne saura jamais si le garçon paye pour avoir essayé de « la leur mettre profond » ou pour s’être montré plus malin et plus inventif qu’eux.  Olivier, l’insupportable juste, n‘hésite à menacer le jeune homme: « T’as de la chance de ne pas être mon fils ».  On n’aurait pas mieux dit.  Une pensée émue pour le fils d’Olivier, qui doit se coltiner un beauf de cet acabit comme père.  Quant à Florence, la mère de famille psychorigide et néanmoins hystérique, elle part en vrille totale.  Bref, Maxime quitte le jeu et retourne au rêve de sa vie, « devenir ambassadeur ».  Qu’on ne s’étonne pas si on a droit à une troisième guerre mondiale dans les années qui viennent.  Jute avant la phase physique  de la réunification, les Jaunes – très élégants – s’empressent de boulotter la presque totalité de leur riz, pour ne pas avoir à le partager avec les Rouges qui en ont moins qu’eux.  Charmant.  Ce qui explique pourquoi, au moment des retrouvailles, tout le monde riz jaune.  Heu, pardon, rit jaune.  Les Jaunes, justement, essayent de se rendre utiles. Teheiura montre ses talents de pêcheur et, contre toute attente, Patricia itou.  Elle pêche une raie, qu’elle partage avec ses nouveaux petits camarades.  La raie au milieu ?  Une dernière épreuve d’immunité – un bébé requin qui passait par là et qui s’enfuit, effrayé par la présence de squales bien plus dangereux que lui -  et on est sur le point de faire une croix sur un autre aventurier.  Anthony sera la seconde victime de la réunification.  Ses jolies tresses ne lui auront été d’aucun secours, il s’éloigne en pleine détresse.