On se demande parfois où Tf1 va chercher les casos qui peuplent ses téléréalités.  La réponse est toute trouvée.  Pas loin, pas loin du tout.

La prod’ a vraiment un de ces culots ! Faux candidats et, de toute évidence, présentateur tout aussi bidon. ©TF1

Hier soir, Laurent, ses lunettes noires, sa prétendue peur de l’amour et son pathos à deux balles, nous ont laissé comme une drôle d’impression.  Et pour cause, le garçon n’est autre qu’un comédien connu sous le nom de Laurent Richier qui travaille, essentiellement, pour Endemol.  Interrogé à ce sujet, le bad boy dément tout en bloc. S’il a fait l’émission, c’est à titre personnel et non parce qu’il aurait été sollicité, de quelque manière que ce soit, par la prod’.  Sauf qu’il n’est pas le seul à ne pas pointer aux abonnés absents.  Benjamin, le « beau bébé » de la semaine dernière, n’est autre qu’un pote de Florent, le candidat gay de « Qui veut épouser mon fils ? ».  Quant à Fabrice, le troubadour à la voix de crécelle, il a déjà été paparazzé au côté de Nathalie, ex-Secret Story 3.  C’est vrai pourquoi aller chercher loin ce qu’on a déjà sous la main ?  Sauf que Tf1 ferait aussi bien de ne pas oublier que, si l’amour est aveugle, ce n’est pas forcément le cas des téléspectateurs.  A la rigueur, juste un peu miros sur les bords.