La Parisienne a quitté l’aventure.  Retour sur un prime marqué par de grands moments d’émotion.  On va dire ça comme ça.

Qui a dit que, pour gagner l’épreuve de confort, il ne fallait pas être une flèche ? ©Tf1

Coup d’envoi du rendez-vous de hier soir ?  Alexandra qui ne se remet pas du départ de Patricia et pleure sur l’hypocrisie de ses petits camarades.  A croire que, jusqu’ici, elle n’avait pas remarqué que Raja Ampat, ce n’était pas précisément le pays des Bisounours.  On n’en veut pour preuve que Martin, qui a pris un virage à 180° et se révèle plus stratège que jamais.  Enfin, stratège, c’est vite dit.  On dirait Iznogoud.  « Mon plan a marché. J’ai réussi à retourner le cerveau de tout le monde.  Et hop, un jaune à la trappe ! »  Maxime sort de ce corps ! Sinon, on a droit à Teheiura en version Freddy Mercury et à son interprétation d’« I want a steack frites », sur l’air d’ « I want to break free » of course.  Quant à Alexandra, on lui doit la maxime de la semaine: « Pour moi la pression, c’est uniquement ce qui sert à gonfler les pneus d’une voiture. »  Il n’en fallait pas plus pour qu’on la trouve carrément gonflante.  Mais le grand moment de ce prime, c’est sans conteste l’arrivée des proches sur le camp.  À la clé, pour celui qui remportera l’épreuve de confort, une nuit dans un hôtel avec son hôte.  L’affaire oscille entre moments d’émotion, pour Teheiura, Laurent et Gérard, et grand n’importe quoi, pour Alexandra et Ella.  La première reproche à sa mère de ne pas avoir « ramener le chien » et la seconde considère son petit ami avec autant d‘aménité qu’un cancrelat transgénique.  Finalement, c’est Gérard qui s’impose et s’envole pour « une seconde lune de miel » en compagnie de son épouse.  On a droit ensuite à l’épreuve d’immunité et à de drôles de coco.  Contre toute attente, c’est Martin qui l’emporte.  Pour ses petits camarades, la perspective du prochain conseil n’en devient que plus anxiogène.  La question du jour étant de savoir si Teheiura se décidera enfin à sortir son collier d’immunité.  Le vrai.  Le père de famille, qui croit avoir senti le vent tourner, fait effectivement appel à la valise.  Mal lui en prend, puisque c’est finalement Alexandra qui est éliminée.  Pauvre Teheiura, privé de son joli collier,  c’est sa prochaine élimination qui lui pend désormais au nez.