Définitivement éliminé vendredi soir – non, ce coup-ci, il ne reviendra pas – Martin n’a pas tardé à livrer des confidences sur son calvaire post-Koh-Lanta.  Préparez vos mouchoirs !

Martin s'est laissé aller à quelques confidences. La barbe ? ©Tf1

Le fils à papa de l’édition 2011 n’a pas tardé à donner sa première interview post-éviction. Dans les pages de France Soir, il confie avec une absence de modestie plutôt remarquable: « Ils avaient tout intérêt à m’éliminer car j’étais le plus fort, avec Teheiura. En finale, j’aurais réussi la course d’orientation car je sais me servir d’une boussole. Et sur les poteaux, cela se joue au mental, j’aurais probablement gagné. »  Sinon, le garçon revient – longuement – sur sa vie après l’aventure.  Dur, dur d’être un ex-robinson: « Les quinze premiers jours, c’était l’horreur.  Je dormais par terre, je me réveillais en sursaut au milieu de la nuit, je faisais des crises d’angoisse dans la rue.  Les sonneries de portable me faisaient sursauter.  Et mon estomac n’était plus habitué à digérer certains aliments.  J’ai mis deux mois à manger normalement.  J’ai suivi un traitement médical pendant six mois. »  Et dire qu’on croyait que Raja Ampat, c’était l’enfer sur terre.  Neuilly, c’est bien, bien pire.