La Belge, qu’on voyait bien sortir grande gagnante de l’épreuve d’orientation, a perdu la boussole au mauvais moment.  Elle n’a pas été autorisée à rejoindre ses poteaux sur les poteaux.  La sentence est irrévocable.

Ella a quitté l’aventure. Il était temps, son t-shirt n’en pouvait plus. ©Tf1

D’entrée jeu, celle qu’on annonçait comme la grande favorite du jeu d’orientation semble très sûre d’elle.  Et pas franchement bonne camarade.  Elle refuse de partager son savoir en matière d’orientation avec Gérard, qui craint de ne pas arriver à tirer son épingle de cette pelote basque.  Non sans jubilation, Denis Brogniart donne le coup d’envoi de la course d’orientation. Très vite, ça part dans tous les sens.  « Arbre béquille », « Arbre en u », « Arbre multi-troncs» avec, au final, l’espoir de découvrir l’un des trois couteaux qui donnent accès au poteaux.  Seul Teheiura, dont cette petite coquine de prod’ avait tenté de faire accroire qu’il était l’Eve Angeli de l’orientation, garde un calme imperturbable et finit par se classer bon premier.  Suivi par Gérard et Laurent.  Quant à Ella, peut-être victime de l’ambiance à couteaux tirés, elle finit par perdre complètement le nord.  Arrivée dernière, elle échappe au bonheur d’aller faire le pied de grue sur les poteaux.  Elle s’en va en versant des larmes amères.  Ella, elle l’a, son ticket de sortie.