Dans une interview accordée à TV Mag, Teheiura n’a pas vraiment fait montre d’esprit sportif.  Après tout, il a bien le droit d’être déçu.

Les trahisons de ses camarades jaunes, c’est comme les eaux de l'Océan Indien. Teheiura en a jusque là. ©Tf1

Levée de boucliers contre Teheiura qui, dans une interview accordée à TV Mag, a osé faire part de sa déception de ne pas avoir remporté la onzième édition de Koh-Lanta.  Pourtant, après avoir fait tout le long la course en tête et, finalement, s’être fait coiffer au poteau, il avait bien le droit d’être un peu déçu.  Sans mâcher ses mots, le chevelu va jusqu’à déclarer: «  Gérard m’a volé la victoire. Voilà, c’est dit. Je méritais de gagner. Mais je ne lui en veux pas, nous restons amis. »  Amis, certes, mais pas avec tout le monde.  C’est surtout à ses ex-camarades jaunes, qui se sont retournés contre lui lors du vote final, qu’il en veut.  « Anthony a parlé avec son cœur, pas avec sa couleur. Il n’a pas supporté que je gagne le premier totem face à lui. »  Une amertume bien compréhensible, même si le garçon aurait mieux fait de tourner sept fois sa langue dans sa bouche, avant de pousser cette gueulante.  On aurait aimé qu’il se montre sportif jusqu’au bout.  Heureusement, si le Polynésien n’a pas empoché les 100.000 euros de la victoire, il ne manque pas non plus de projets.  Dans cette même interview, il fait part de son envie d’ouvrir un restaurant et, par ailleurs, d’avoir un deuxième enfant avec sa femme Céline.  A moins que, d’ici là, quelqu’un ait la bonne idée de lui proposer de participer au Koh-Lanta des losers.  Premier plat au menu de son futur restaurant ?  Une entrée qui se mange toujours bien froide, la vengeance.