Pascal Obispo n’aime pas les télécrochets et il le fait savoir.  Ou alors, c’est juste qu’il n’aime pas les télécrochets qui ne l’ont pas choisi comme juré.

On ne sait pas pourquoi, Florent hésite encore à avouer à son pote qu'il va faire juré dans The Voice. ©Reporters

Pascal Obispo a la dent dure.   Ce n’est un secret pour personne.  Ce coup-ci, dans les pages de TV Mag, il s’en est pris aux télécrochets en général et à The Voice en particulier.  Il reproche à l’émission son concept même, qui est de juger sur la voix plutôt que sur le physique.  « Quand on travaille sur un artiste, on travaille sur un tout, pas uniquement sur une voix. Sinon, il n’y aurait pas Beyoncé, Rihanna ou Britney Spears. Si ces filles sont là, c’est parce qu’elles sont diaboliquement belles ! Se baser juste sur une voix, personnellement, je ne fonctionne pas comme ça. Belle ou pas, il faut que la personne dégage quelque chose. C’est un ensemble: l’émotion vient des yeux, de la gestuelle. »  Quant à feu la Starac’, il s’empresse de fustiger le peu de succès de ses gagnants.  Pas sympa pour Mickels, ça.  « Quand on pense au nombre de gens qui étaient censés devenir des vedettes de la chanson et quand on voit ceux qui sont restés, ça fait peu au point de vue du pourcentage… Donc, on peut dire que c’est presque un échec. »  Ce n’est peut-être pas le bon moment pour lui signaler que le premier rôle masculin de sa nouvelle comédie musicale, « Adam & Eve, la seconde chance », est précisément un ex-candidat de la Nouvelle Star et, jusqu’ici, pas précisément successful.  Quant à son ex-copine, Jenifer, elle sera probablement ravie de lire cette interview, puisqu’elle cumule les casquettes d’ex-gagnante de la Starac’ et de juré de The Voice.