Le lancement de son nouveau télécrochet a permis à Tf1 de décrocher une audience record.  C’est bien parti pour Nikos et tous ses amis.

Si un talent se présente, pas question de rester là à lui tourner le dos. ©Tf1

Le premier rendez-vous de The Voice sur Tf1 a fait un vrai tabac, avec une audience moyenne de 9.1 millions de téléspectateurs.  Dont 55% auprès de l’incontournable ménagère de moins de cinquante ans.  Le genre d’audience que, généralement, la chaîne n’obtient qu’avec un match de foot mettant en compétition deux équipes de premier plan.  Vers 22h30, juste avant la conclusion de l’émission, ce score faramineux aurait même connu un nouveau pic et atteint les 10.3 millions de téléspectateurs.  Cerise sur le gâteau, l’after – « Au cœur des coulisses de l’émission » – qui arrivait, quand même, après plus de deux heures de chansonnettes, a réuni 6 millions d’accros et, par la même occasion, relégué Laurent Ruquier et « On n’est pas couché » à la deuxième place.  Sur Twitter également, 63.000 messages ont été envoyés sur le sujet, soit 87.2% de tous les Tweets français. Une effervescence qui a permis au programme de se placer en quatrième position des « trending topics » monde.  Quant au bilan de cette première émission, si l’on peut déplorer que plusieurs des talents en lice aient été des professionnels confirmés – on songe, en particulier, à Dominique Magloire qui fut l’une des stars du « Cléopâtre » de Kamel Ouali – on a eu droit à quelques grands moments.  Pour ce qui est des coachs, Garou et Louis Bertignac auront gagné les faveurs de quatre talents chacun, Jenifer en a décroché trois et Florent Pagny, seulement deux.  On retiendra, enfin, la prestation décontractée de Nikos Aliagas, qui a pris de la bouteille depuis la dernière Starac’, et celle de Virginie de Clausade, enjouée et pas (trop) potiche.  C’est sûr, Tf1 est sur la bonne voix.