Susan Boyle n’a pas que des amis, loin de là.  Cette semaine, c’est Ricky Gervais qui s’en est pris à elle d’une façon vraiment pas sympa.

Susan n’est pas une "attardée". C’est juste que, de temps en temps, elle travaille un peu du chapeau. ©Reporters

Avec le personnage de Susan Boyle, ça passe ou ça casse.  Si l’ex-finaliste de Britain’s Got Talent n’a pas que des fans, loin de là, elle a tout de même vendu 17 millions d’albums.  Soit ses disques sont sponsorisés par les boules Quiès, soit il y a, de par le monde, des hommes et des femmes que sa voix et sa personnalité fantasque ravissent.  Une chose est sûre, ce n’est pas le cas de Ricky Gervais.  Pour mémoire, il s’agit de cet humoriste anglais qui avait allumé les Golden Globes de ses vannes dévastatrices trois années durant.  Pour une raison mystérieuse, il a décidé de s’en prendre à Susan Boyle, qu’il a carrément traitée d’« attardée ».  Un vrai cri du cœur, que le monsieur a vainement tenté de rattraper.  De son côté, et une fois n’est pas coutume, la chanteuse a pris les choses avec beaucoup d’élégance.  Elle a répondu à Gervais sur le mode « C’est celui qui le dit qui l’est »: « Je peux encaisser ce que dit Ricky, parce que je vais vous dire quelque chose.  C’est lui qui a un problème, pas moi. »  On a connu plus percutant comme plaidoyer mais bon… Cette histoire avec Gervais, il n’y avait probablement pas de quoi en faire un fromage.