L’homme de Koh-Lanta n’a pas apprécié que, sur Twitter, on compare la prod’ de l’émission à une bande de sadiques.  C’est vrai, où est-ce qu’ils ont bien pu aller chercher une idée pareille ?

Denis a bien pensé à offrir l’oeuvre du Marquis de Sade aux aventuriers. Mais, après coup, il s’est dit qu’ils risquaient de l’utiliser pour faire du feu avec. ©Tf1

Il y a peu, Tf1 donnait rendez-vous aux aventuriers de tout bord le 6 avril prochain, pour une nouvelle édition de Koh-Lanta.  Ce dernier avatar en date, baptisé « La Revanche des Héros », était censé rassembler les perdants les plus emblématiques de ces dernières années.  A ce détail près, la chaîne privée en a également profité pour annoncer que cette nouvelle saison spéciale losers serait plus éprouvante que jamais.  Non seulement, les aventuriers ne recevront pas la ration de riz habituelle mais ils n’auront aucun moyen de remporter le feu.  Voilà qui promet ! Il n’en fallait pas plus pour que quelques adeptes de Twitter aillent jusqu’à parler de « sadisme ».  Un qualificatif qui n’a pas eu l’heur de plaire à Denis Brogniart, qui a remis fissa tout ce petit monde à sa place.  « S’il vous plaît, arrêtez de parler de sadisme. C’est un jeu et on met les candidats dans conditions de survie qui rendent cette aventure incroyable. » C’est  vrai quoi, qu’on arrête de dire des bêtises.  Dans la mesure où personne n’a obligé personne à aller crever la dalle à l’autre bout de la planète, parler de « sadisme » n’est vraiment pas approprié.  En revanche, « sado-masochisme » ?