L’autre jour, Rudy, Zarko et Zelko s’épanchaient longuement sur le tabassage en règle que leur auraient infligé les vigiles du Mirano.  Pas de bol, la version de la boîte est toute différente.

Ils n’ont rien vu, rien entendu, rien dit. ©Tf1

Hier, Zarko, Zelko et Rudy, le trio infernal de Secret Story 5, criaient à l’indignation sur Twitter.  En cause, le tabassage en règle que leur avaient réservé les vigiles – 15 vigiles ! – d’une boîte de nuit bruxelloise.  Et les trois rigolos de prétendre que, pour avoir refusé de payer une addition de près de 2.000 euros, ils avaient été passés à tabac par les gros bras du Mirano.  Seulement voilà, la version de la boîte est – comme on pouvait s’y attendre – toute différente.  Ses responsables racontent qu’effectivement, ils ont bien reçu une réservation pour une table VIP au nom de l’équipe de Secret Story.  Malheureusement, lesdits candidats se sont vite retrouvés dans « un état avancé d’ébriété » et ont rapidement « dépassé les limites ».  « Au moment de régler leurs consommations, ils se sont défilé les uns après les autres. Nous avons donc décidé de les escorter vers la sortie. N’ayant pas accepté ce choix de la direction, ils ont décidé de répondre par la force. Notre service de sécurité (3 vigiles et non 15, pour 3 personnes à escorter) a donc été forcé de répondre, afin de les immobiliser et pouvoir se re-concentrer sur l’organisation de la soirée. »  A priori, on aurait plutôt tendance à adhérer à cette version des faits.  D’autant que, entre-temps, une vidéo de l’altercation a été diffusée par la DH, qui tend à confirmer les dires du Mirano.  Il y a bel et bien eu échanges de coups mais on est très loin des 15 videurs annoncés précédemment.  Connaissant les trois lascars, ce n’est ni la première ni la dernière fois qu’ils essayeront de nous mettre en boîte.

[youtube a6yfyOPmc5c]