Invitée sur le plateau du Mag des Anges de la Téléréalité, Mallaury Nataf a confié qu’elle avait enfin retrouvé un toit et, comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, elle serait sur le point de se marier.

Mallaury a trouvé un appartement mais pas encore de styliste. ©NRJ12

Invitée de Matthieu Delormeau et de Jeny Priez, Mallaury Nataf est apparue – une fois n’est pas coutume – toute guillerette.  Elle a confié qu’elle avait enfin un toit au-dessus de sa tête et, comble du bonheur, qu’elle allait épouser prochainement le père de son plus jeune fils, Abraham Gabay.  Oui, ce même Abraham Gabay qu’elle disait lourdement handicapé à la suite d’une rupture d’anévrisme.  Sinon, la jeune femme a fait ce qu’elle fait de mieux, revisiter son passé à sa guise.  Si elle a frappé à la porte du Parisien, il y a quelques mois, c’était justement pour récupérer la garde de Shiloh, deux ans et demi.  Sauf que voilà, ni Mallaury ni son futur mari n’ont jusqu’ici été réinvestis leurs droits parentaux.  Et pour cause, on se souvient de ce reportage de Direct 8, dans lequel la brune ne parvenait même pas à reconnaître les lieux où on lui avait prétendument enlevé son enfant.  Nettement moins virulente que lors de ses précédents passages télé, Mallaury conclut l’interview par ces mots relatifs à sa décision d’exposer son histoire aux médias: « Si j’avais pu l’éviter, je l’aurais fait car ce n’est jamais agréable d’être regardée comme quelqu’un qui échoue.  Quelque part, c’est ce visage-là de moi que je montre. »  Echouer, ça peut arriver à tout le monde.  En revanche, mentir comme une arracheuse de dents, on va laisser ça à l’ex-premier rôle du Miel et des Abeilles.