Hier soir, la très controversée Revanche des Héros a pris fin avec la victoire de Bertrand et une finale nettement moins tendue qu’on n’aurait pu le présager.

Pour les aventuriers de la Revanche des Héros, la nuit – et, accessoirement, les quatre mois qui ont suivi leur retour – ont porté conseil. ©Tf1

Cette après-midi encore, Tf1 annonçait que le plateau final de  la Revanche des Héros se ferait hors la présence des journalistes. Une précaution que beaucoup ont interprétée comme la promesse d’une finale plus que houleuse.  Dans la réalité, il n’en a rien été.  On sentait que la prod’ avait largement balisé l’affaire et n’aurait été Denis Brogniart qui, toute la soirée, a usé de précautions oratoires pour déjouer les rumeurs de complot, on aurait cru à une finale comme les autres.  Voire même plus gentillette que celles qu’on a connu par le passé.  Quand on se rappelle de candidats plus amers qu’un ragoût de pamplemousse au paracétamol et d’impitoyables règlements de compte, on a eu droit cette fois aux excuses de Moussa, qui s’est fait tout petit devant Maud et sa maman.  Seule ombre au tableau ?  Le départ précipité et totalement inexpliqué de Coumba, qui a quitté le plateau juste avant la divulgation des résultats.  On n’en saura pas plus.  Bref, à l’issue de l’épreuve des poteaux, Maud et Bertand ayant chu, Claude choisit son pote pour l’accompagner en finale.  On serait tenté de dire mal lui en prend, puisque c’est Bertand qui remporte cette finale, à l’unanimité ou presque.  Sauf qu’on ne nous ôtera pas de l’idée qu’en dépit des démentis des différents intervenants, les choses se sont passées exactement comme les quatre complices l’avaient prévu.  Et 150.000 euros, même à diviser en deux, trois ou quatre, c’est toujours mieux que de finir avec le totem sur sa cheminée.