Tandis que Thomas papillonne de fille en fille sous l’œil impavide – ou presque – de Nadège, Kevin ne sait plus à quelle amoureuse se vouer.  Celle de maintenant ou celle d’avant ?  Ici plus de photos de Secret Story 6

Kevin et ses femmes pas forcément fans. ©Tf1

Dans la Maison des Secrets, Thomas et Capucine n’en finissent plus de se rapprocher.  On n’est pas loin de la fission de l’atome.  Quant à Yoann, toujours aussi lucide, il est convaincu que « C’est tout stratégique ».  Pas de doute, ce garçon mériterait qu’on débaptise la ligue Braille pour lui donner son nom.  Capucine reconnaît qu’elle ment ouvertement à Yoann et que, foin de stratégie, elle a un vrai coup de cœur pour Thomas.  Ce qui lui plaît tant chez lui, ce qui fait qu’elle le « kiffe grave » ?  Ben, qu’il lui résiste, évidemment.  Nadège, beaucoup moins aveugle que le kéké, s’arrache ses jolis cheveux blonds par touffes.  Sinon, la nomination de Caroline a fait l’effet d’un électrochoc à Kevin, qui finit par se rendre compte qu’il tient encore à la brune.  Il aurait dû nous demander.   Ça fait bien trois semaines qu’on en était convaincu.  De son côté, Caroline alterne désespoir et grosse colère.  Elle n’en peut plus de se faire traiter d’hypocrite.  Mauvais caractère, chiante, méchante, pas de problème.  Mais hypocrite ?  Halte à la calomnie gratuite !  Après avoir passé la journée à s’engueuler avec Virginie, Kevin s’isole avec Caroline.  Il se plaint amèrement de ce que Virginie ne lui fasse pas confiance.  C’est vrai, on se demande bien pourquoi.  Par ailleurs, le beauf de service finit par avouer qu’il songe sérieusement à se séparer de la blonde.  Loin d’émettre une objection, Caroline lui assure qu’elle l’attendra mais pas « 107 ans » quand même.  Quant à Virginie, de passage par le confess’, elle reconnaît du bout des lèvres que son couple « traverse de petits moments de crise » mais que, néanmoins, elle a « complètement confiance ».  On vous le disait hier.  La Méthode Coué a fait son grand retour dans la Maison.  N’empêche, on connaît quelques rédacteurs en chef de tabloïds qui doivent se frotter les mains à l’idée que le trio sera bientôt rendu à la vie civile.