Lors de la première saison de The Voice, la jeune femme, pas trop à l’aise dans son rôle de potiche de service, n’avait pas fait l’unanimité.  On lui a demandé d’aller donner de la voix ailleurs.

A l’annonce de son éviction, Virginie est restée sans voix. ©Tf1

Dire qu’en tant qu’intervieweuse et spécialiste des réseaux sociaux, Virginie de Clausade n’a pas convaincu serait encore un euphémisme.  Face à l’acrimonie des Internautes, la jeune femme – qui, dans la vie, n’a pourtant rien d’une potiche – a vite perdu pied et, d’une façon ou d’une autre, donné raison à ses détracteurs.  Le plaidoyer de Nikos, qui s’était empressé de voler à son secours et avait dénoncé un bizutage en bonne et due forme, n’a rien fait à l’affaire.  Tandis que la saison 2 du télécrochet de Tf1 commence à prendre forme, on a appris que Virginie ne serait plus de l’aventure.  Elle sera remplacée par Karine Ferri, grande complice de Monsieur Aliagas devant l’éternel.  On ne sait pas si les changements s’arrêteront là.  En tant que coach, Jenifer n’avait pas non plus recueilli tous les suffrages.  Dans la vie, parfois, la roue – euh, pardon, le fauteuil – tourne.