Samedi dernier, on a eu droit au premier rendez-vous de The Voice France. Dans l’ensemble, un bon cru.  Sauf en ce qui concerne l’Anglais de Jenifer et Florent Pagny.

Confondre shadow avec window, c’est ce qui arrive quand on a le cerveau en chamallow. ©Tf1

Samedi dernier, on a eu droit au démarrage de la seconde saison de The Voice made in Tf1.  Avec, déjà, quelques performances marquantes, dont celle d’Olympe qui est aussitôt devenu le chouchou des internautes.  En revanche, en ce qui concerne les coachs, on était plutôt dans la contre-performance.  Il ne s’agit pas du show qu’ils nous ont offert les uns et les autres mais plutôt du niveau d’Anglais dont ont fait preuve Jenifer et Florent Pagny.  Lors du passage d’une candidate du nom de Shadoh, prénom qui pouvait éventuellement être assimilé à « shadow », « ombre » en Anglais, les deux compères ont rivalisé de bêtise.  Jenifer a traduit ça par « fenêtre » (window) et Pagny par « arc-en-ciel » (rainbow).  Pas de quoi pavoiser.  Des bévues à répétition qui ont aussitôt fait des deux coachs la risée des Twittos.  Ils se sont fait traiter de « buses », voire plus si affinités.  Quant à Jenifer, elle a immédiatement été soupçonnée d’avoir laissé parler la blonde en elle.  On a connu plus virulent.  Nous, on avait pensé à Kinder.  Brune à l’extérieur, blonde à l’intérieur.