Pour une fois, ce ne sont pas ses nombreux détracteurs qui le disent.  Une étude française avance que la téléréalité a une influence très négative sur les ados qui en sont fans.

©DR

©DR

L’Express s’est fait l’écho d’une récente étude, qui avance que la téléréalité aurait une très mauvaise influence sur les ados qui suivent ses multiples avatars.  Nabilla qui l’eût cru, Giuseppe qui l’eût dit ?  Et ladite étude de faire savoir que les émissions de téléréalité nuisent aux performances scolaires des élèves.  La baisse de niveau serait de 11 % en ce qui concerne les mathématiques et de 16 % pour les connaissances générales.  Le vocabulaire des ados est également en cause.  Explication ?  Un bouquin recense environ 1000 mots, tandis qu’un épisode d’une émission de téléréalité n’en comprendrait que 558.  Ça explique beaucoup de choses.