Dans sa course à la notoriété, Nabilla ne s’est pas fait que des amis.  Un ex-Ange de Téléréalité profite de sa déchéance pour la tacler d’importance, via le site de Public.

©DR

©DR

On se souvient de Catherine, qui avait participé à la quatrième saison des « Anges de la Téléréalité » en tant qu’intendante: un modèle d’élégance et de réserve.  La dame s’est montrée fidèle à sa réputation, en taclant Nabilla sans pitié, via le site de Public.  Mais avant de régler son compte à la bimbo, de quelques mots bien sentis, elle s’en est prise à la mère de cette dernière: « Pour moi, il manque des gens à ses côtés en prison.  Sa mère qui l’a laissée, mineure, se faire refaire en plastique et aller faire le tapin (du tapin de “luxe” mais du tapin quand même).  (…)  D’après ce que disait Nabilla à Hawaï, sa mère l’encourageait dans tout ça !  En plus, elle lui a avoué avoir été battue pendant 20 ans !!! Donc, la gamine a grandi en voyant de la violence. Logique qu’elle ait accepté à son tour de se faire démonter par son mec et même, qu’elle soit violente à son tour ! Je pense que les psychiatres qui vont aller à la barre, pour le procès, vont se régaler car il y a de quoi analyser ! »

Thomas, comme un mac ?

Puis, de poursuivre à propos de la jeune femme elle-même et de son prince tout sauf charmant: « Elle était odieuse avec la plupart des techniciens – grossière, irrespectueuse, méprisante… –  bourrée, la plupart du temps.  (…)  Thomas sait qu’il a perdu sa poule aux oeufs d’or.  Il a compris qu’il aura du mal à reprendre une relation amoureuse normale avec elle et, sans elle, il n’existe pas ! »  On espère pour la virago qu’elle se sent mieux, maintenant qu’elle a craché son bien inutile venin.