C’est l’hôpital qui se moque de la charité ou, plutôt, le ringard absolu qui tacle la Starac.  Découvrez qui a plus de venin que de talent ?

©Reporters

©Reporters

Jean-Luc Lahaye – qui multiplie les coups de provoc, notamment en ce qui concerne son goût en matière de très jeunes filles – n’a pas exactement le vent en poupe et ça ne date pas d’hier.  A se demander s’il n’y a pas quelque part, chez la star des années 80, comme une pointe d’amertume ?  Au site Leberry, l’immortel interprète d’« Embarquez-moi » s’est d‘abord confié sur le succès de la tournée « Stars 80 », à laquelle il participe depuis le tout début: « C’est la tendance.  La nostalgie règne en maître aujourd’hui. »  Avant de poursuivre par un tacle à sa manière, histoire de faire savoir que les musicos d’aujourd’hui ne lui arrivent pas à la pointe des santiags: « A partir des années 1990, on a basculé sur un autre mode de gestion des radios et des chansons. Et ne parlons même pas des années 2000.  Ce sont les années Starac.  Là, c’est purement du karaoké. »  Comme quoi, quand on abuse de la teinture noire pour cheveux, ça peut parfois monter au cerveau…