Carré V.I.P.

Giuseppe, il flingue Cindy

Toujours aussi gentleman, Giuseppe a raconté sur Radio Espace qu’on l’aurait payé pour coucher avec Cindy.  Un grand moment de poésie.

Cindy et Giuseppe, à l’époque de leur folle passion. C’est-à-dire, mercredi 30 mars dernier, entre 15h27 et 19h19. © Tf1

Ce qu’il y a de bien avec Giuseppe, c’est qu’il est impossible d’entretenir la moindre illusion à son sujet.  Grossier, macho, stupide, égoïste, mal élevé, pleutre… On croyait avoir faire le tour du beauf.  Et pourtant, le garçon vient de trouver le moyen de nous surprendre.  Pas en bien, rassurez-vous.  Non, il s’agit une fois de plus de sa goujaterie que, sans peine, on imaginait bien plus fournie que son QI, et que l’on découvre carrément abyssale.  L’objet de tant d’ire ? Encore et toujours, la méchante Cindy.  A son propos, il n’a vraiment pas pris la peine de mettre des gants. « Je l’ai vue à poil, Cindy.  C’est un peu comme si elle a des grumeaux dans le cul ! (…) Moi, j’étais payé par Endemol pour coucher avec. (…)  Je l’ai humiliée en même pas 24 heures. Je te l’ai embarquée de suite. Le grand gagnant dans cette affaire, c’était moi. »  Grand gagnant ou pas, ce qui est sûr c’est que, connaissant l’amie Cindy, il ne perd rien pour attendre.

Giuseppe, accro à la chirurgie esthétique ?

En cover de Public, cette semaine, on peut voir le bellâtre en train de se faire botoxer à tout vat.  Voilà qui pique notre curiosité.

Leur addiction à la chirurgie esthétique fait scandale ? S’ils le pouvaient, Marie-France et Giuseppe prendraient un air étonné. © Tf1

Dans les pages de Public, le bellâtre nous entretient longuement de son addiction à la chirurgie esthétique.  Une interview parfaitement dispensable mais bon, de quoi d’autre voulez-vous qu’il parle, le pauvre Giuseppe ?   La suite >