Pressentie pour participer à la prochaine édition de Pékin Express, Valérie Damidot a décliné l’invitation.  Elle avait des travaux de peinture à faire chez elle.

Voyager avec un sac à dos pour seul bagage, pas question. Pour Valérie, c’est jamais sans mon container. ©M6

M6 donnera prochainement le coup d’envoi de la nouvelle saison de sa téléréalité au long cours, « Pékin Express, le passager mystère », qui réunira anciens candidats et animateurs de tout bord.  Pour l’occasion, la prod’ a prévu un tournage poids lourd, qui se déroulera aux Philippines, en Australie et en Corée du Sud.  Excusez du peu.  Par ailleurs, M6 en a profité pour révéler que l’animatrice de D&Co avait été pressentie pour faire partie des candidats mais qu’elle avait finalement décliné l’invitation.  Arguant qu’elle avait une peur bleue de l’avion.  Et c’est vrai que Paris/Manille en vélo, ça risque de prendre un tout petit peu de temps.  On retiendra, donc, que c’est sa phobie des coucous qui aura empêché la blonde de faire partie des compétiteurs en lice.  En revanche, pour ce qui est de dormir à la dure pendant des semaines, de ne se laver qu’à la Saint Glinglin, de crapahuter avec un sac de 25 kg sur le dos, voir de n’avoir que des cailloux à se mettre sous la dent, Valérie n’avait rien contre.  Encore une qui nous prend pour des péquins.