A force de la mettre à toutes les sauces, ça devait arriver.  Les téléspectateurs en ont un tout petit peu ras-le-bol de Nabilla.  Du coup, sa téléréalité perso fait un flop.

©DR

Les audiences de la téléréalité de Nabilla sont comme sa minijupe, totalement riquiquis.  ©DR

La téléréalité rien qu’à elle de Nabilla était attendue comme le Messie.  Mais un Messie avec un string, alors.  Sauf que ladite téléréalité ne suscite pas exactement l’engouement.  En effet, si le premier épisode a marché à la curiosité, les téléspectateurs – sans doute dépités par le vide parfaitement abyssal du programme – ont déserté en masse le second rendez-vous.  Pour le troisième, on prédit qu’il n’y aura plus que Nabilla elle-même, son fiancé – si, entre-temps, elle ne s’est pas dégotté meilleur faire-valoir que le playboy des garrigues – et sa grand-mère.  Trop bête.  D’autant que les producteurs de la « Nabilla, dynastie reality » auraient déjà donné le coup d’envoi du tournage de la deuxième saison.  On leur prédit un infractus, comme le dit si bien leur pouliche