Quatre mariages pour une lune de miel

« Quatre mariages pour une lune de miel »: mariage filmé, mariage foutu ?

L’une des candidates de  cette semaine accuse la prod’ de « Quatre mariages pour une lune de miel » de lui avoir ruiné son mariage.  Info ou intox ?  Ce qui est sûr, c’est que Nadia n’est pas à la noce.

« Quatre mariages pour une lune de miel », pour le mauvais et pour le pire ? ©Tf1

« Quatre mariages pour une lune de miel » ne convainc pas vraiment mais, faute de mieux, permet néanmoins à la chaîne privée d’être leader sur cette tranche horaire.  D’ailleurs, il n’y a pas que les téléspectateurs que l’émission ne convainc pas.  L’une des  candidates de la semaine écoulée a confié à Closer son amertume.  En effet, sa participation à la téléréalité en mode conjugal se serait soldée par une véritable « farce ».   Et la brune de dénoncer: « L’émission est scénarisée et moi j’incarne le mariage catastrophe. »  Et pour cause, puisque Nadia et Frédéric ont dû remplacer au pied levé un autre jeune couple qui s’était désisté.  La jolie fleuriste raconte les multiples inconvénients que lui ont valus sa participation à l’émission.  Retards en cascade, invités écartés, photos officielles bâclées voire carrément ratées, 1000 euros de fleurs qui ont pris la direction de la poubelle, faute de temps, ou encore, robe de mariée sérieusement endommagée après que la prod’ ait exigé une séance de photos sur terrain boueux.  Mais l’héroïne du jour va plus loin, puisqu’elle évoque également le sans-gêne des membres de l’équipe, dont certains se seraient battus à coups de Fraisier.  Sans oublier ces deux autres, qui ont pris du bon temps dans les toilettes de la salle de réception.  Tf1 dément en bloc ces accusations et préfère faire état d’une candidate dépitée, qui se venge comme elle peut.  Etonnant, puisque Nadia a truffé l’interview accordée à Closer d’une foule de détails qui font vrais.  En même temps, à quoi la jeune femme s’attendait-elle ?  Finalement, la téléréalité, c’est un peu comme le mariage.  Suffisait de ne pas dire oui.