Dans quelles turpitudes a encore trouvé le moyen de se vautrer la téléréalité anglaise ?  Ce coup-ci, c’est Mémé qui est censée aller au charbon.  Et encore, si ce n’était que ça…

©DR

©DR

Une émission, un peu docu beaucoup téléréalité trashissime, fait un carton en ce moment en Grande-Bretagne.  On peut y suivre trois dames d’un âge avancé – et encore, avancé, c’est un euphémisme – qui se livrent à la prostitution.  « My granny, the escort » est présenté par Channel 4 comme « un portrait sensible du désir humain ».  Ouais…  D’autres – qui se sont probablement achetés une paire de lunettes – dénoncent un voyeurisme aux confins du sordide.  Outre, les mémés péripatéticiennes, on a droit à des portraits de leurs clients qui, pour la plupart, sont nettement plus jeunes et se font un plaisir d’expliquer à la caméra pourquoi ils les aiment vieilles.  Tellement sensible, isn’t it ?