L’univers de la téléréalité n’a rien de reluisant, certes.  Mais on n’avait pas encore eu droit au viol perpétré sous l’œil des caméras et en toute impunité.

La prod’ du Big Brother brésilien dans de sales draps ? ©Globo

Gros, gros scandale autour du Big Brother brésilien.  L’autre jour, les caméras infrarouges de la Maison des Secrets do Brasil ont été les témoins d’un viol en bonne et due forme.  Les images sont édifiantes.  On peut y voir un certain Daniel Echaniz se glisser dans le lit de Monique Amin.  La bimbo étant visiblement ivre et, par ailleurs, pratiquement inconsciente.  La suite ne laisse aucune place à l’imagination.  Le lendemain, la jeune femme a été interrogée sur les événements de la nuit mais dit ne se souvenir de rien.  La police brésilienne mène son enquête mais, d’ores et déjà, le mécontentement gronde au pays de la Samba.  Des milliers de voix se sont élevées, qui ne demandent pas seulement l’expulsion du candidat intéressé mais aussi, son arrestation.  Voire l’arrêt pur et simple de l’émission.  A côté de ça, ce beauf de Daniel – c’est marrant, cette homonymie, non ? –  qui a pourtant été accusé de s’être montré violent avec Ayem, fait presque figure d’enfant de choeur.

[youtube 82e51FtYszg]