Amélie n’a pas apprécié les attaques des Internautes au sujet de l’éducation qu’elle donne – ou pas – à son fils.  De retour chez nous, elle répond à ses détracteurs.

©Reporters

©Reporters

Amélie avait emmené son fils Hugo avec elle en Australie, sur le tournage de la sixième saison des Anges de la Téléréalité.  Un choix qui lui a valu de se faire descendre en flammes par les Tweetos et les autres.  De retour chez nous, via le site de Télé Star, elle a mis les choses à plat à sa façon bien à elle, sans ménager ni les uns ni les autres.  « Hugo va très bien, il a adoré l’Australie. Ce n’est pas un bébé malheureux. Il voit sa maman tous les jours, quand on est en tournage. »  Et d’expliquer: « C’est ma soeur et mon beau-frère qui s’occupent de lui. Il est toujours en famille. Il réagit très bien au voyage et il est habitué à prendre l’avion. »  Sinon, la blonde est également revenue sur son salaire de 30.000 euros que d’aucuns ont estimé immérité: « Les Anges, c’est très dur. On se lève très tôt le matin pour finir très tard le soir. On est filmés non-stop, on n’a pas de répit.  Les gens pensent qu’on est payés à rien foutre. Parfois, on attend une heure, à l’arrivée de longues heures de voiture, que les caméras soient mises en place. C’est chiant que les salaires sortent. »  Du Amélie tout craché.  Cash, trop cash ?