On se demande comment il fait.  Même quand il choisit de s’exprimer par l’écriture, Michaël Vendetta réussit à avoir des mots avec la presse. 

En cause, les chiffres de vente de sa récente autobiographie.  Oui, des mémoires à 24 ans.  Avec rien que des mots et pas un seul dessin à colorier.  On ne se doutait pas que l’inventeur de la bogossitude avait eu une vie à ce point passionnante.  Reste que l’opus ne fait pas polémique que par sa qualité littéraire, pourtant indiscutable.  La suite >