Les candidats de l’Ile de la Tentation en avaient rêvé. Un tribunal l’a fait pour eux.  Ils vont tous être indemnisés pour leur passage à l’antenne.

Tf1 aurait dû relire Houellebecq. Il y a toujours la possibilité d'une île... ©tf1

La guéguerre que mène Me Jérémie Assous aux chaînes ayant inscrit la téléréalité à leur programme vient de connaître un tournant.  Ce coup-ci, étaient en cause les participants à l’Ile de la Tentation.  Ces derniers espéraient obtenir jusqu’à 400.000 euros d’indemnités par tête de pipe et, surtout, faire tomber Tf1 pour « travail dissimulé ».  Une accusation qui a été rejetée par le tribunal de Versailles, qui a tout de même condamné TF1 à verser entre 16 et 17.000 euros à chaque plaignant.  Une somme qui pourrait sembler peu de chose, au vu des 400.000 euros préalablement exigés, mais qui est tout de même à multiplier par 56, soit le nombre de plaignants impliqués.  Une décision qui va faire date et qui vient, bien malencontreusement, ajouter aux déboires de Tf1 avec son Carré Viiip.  L’Ile de la Tentation n’a jamais plus mal porté son nom.  TF1 n’est pas près d’y remettre un paréo.  Mais, trêve de procédure, autant laisser le dernier mot de cette malheureuse affaire au grand Jacques: « Une île, une île au large de l’espoir… ».