Lors du prime de hier soir, tandis que Raphaël était viré sans autre forme de procès, Olivier Schultheis s’est dit « fatigué de ce jeu ».  Y’a pas que toi, Olivier. Y’a pas que toi.

Raphaël a été complètement surpris d’apprendre qu’il était viré. Heureusement que la prod’ avait pensé à l’asseoir, avant de lui annoncer la mauvaise nouvelle. ©M6

Plus que six candidats et, heureusement, un jury au grand complet, pour tenter d’insuffler un minimum d‘allant à ce prime poussif.  La semaine dernière, pourtant, on avait bien cru avoir perdu Henry Padovani, qui n’avait plus de candidat dans l’aventure.  Mais l’homme est bien là.   Et même, plus opiniâtre que jamais. On ne peut pas dire que, hier soir, il nous a sauvé de la mort par projection létale de télécrochet mais on n’en est pas loin. Forcément, comme le souligne Olivier Schultheis: « Henry, c’est l’électron libre.  Il peut foutre le bordel. »   Ce qui est sûr, c’est qu’il ne fallait pas compter sur James Blunt, et ses gémissements de brebis égarée dans les montagnes d’Anatolie, pour apporter un peu de vie à l’ensemble.  Pas plus d’ailleurs que sur Maryvette Lair.  Super douée, certes, mais dont la folie de commande se révèle tout particulièrement horripilante.  Le pire étant que c’est très probablement elle qui va remporter cette édition 2011.  Qui d’autre ?  Certainement pas Raphaël Herrerias qui, pourtant, sur « Mon frère » de Maxime LeForestier a réussi à arracher quelques larmes à Véronique DiCaire.  Le garçon s’en va et Olivier Schultheis déclare qu’il est « fatigué de ce jeu ».  Et nous… S’il savait.