C’est vrai que, dit comme ça, l’annonce d’Amélie de ce qu’elle comptait laisser tomber la téléréalité, ça semblait un peu énorme.  Et pour cause, la journaliste de Sud Presse s’est fait piéger par une fausse Amélie.  Quoi, encore plus fausse ?

©DR

©DR

Il y a quelques jours, sur le site de Sud Presse, on pouvait lire une interview d’Amélie à la faveur de laquelle elle annonçait son intention d’arrêter la téléréalité.  Trop beau pour être vrai ?  Et pour cause, Sud Presse présente aujourd’hui ses excuses à la blonde harpie et licencie la journaliste qui se serait fait abuser par une « fausse » Amélie.  Dommage que la blonde qui, toute ça carrière durant, aura multiplié les paparazzades n’ait pas subi le même sort.  Ça nous aurait fait une vraie joie.